Homélie du 15 mars 2020

Classé dans : Homélies | 0

3e dimanche du Carême

Lecture du 3e Dimanche du Carême

Un petit commentaire…

« Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » Il faut toujours dépasser nos préjugés si nous voulons vraiment écouter Jésus et être pleinement heureux. Imaginons que cette Samaritaine n’aurait pas voulu discuter avec Jésus sous prétexte qu’il était Juif et elle, Samaritaine. Elle aurait probablement continué tout simplement à venir puiser son eau tous les jours sous le soleil de midi pour se cacher des gens de son entourage. Sa vie n’aurait probablement pas changé et sont mal de vivre non plus. Au lieu de cela, elle décide d’entrer en relation avec Jésus. Elle décide d’écouter Jésus et bien qu’elle ne comprenne rien de ce que Jésus lui dit dans les premiers moments, elle l’écoute et se laisse toucher par ses paroles. Ainsi avec Jésus, elle ne cherche plus à fuir les gens. Elle n’a plus peur d’eux et elle va même au devant d’eux. De l’arrogance au début de cette rencontre avec Jésus, elle devient son disciple pour son entourage…
Et nous, cherchons-nous vraiment à entrer en relation avec Jésus ou sommes-nous encore comme cette Samaritaine d’avant cette véritable rencontre avec Jésus. Elle qui est quelque peu arrogante en se montrant au-dessus de tout et qui croit qu’elle n’a pas besoin de personne. Elle qui se croit supérieure à Jésus tout simplement parce qu’elle a une cruche pour puiser de l’eau… Cherchons plutôt, comme cette Samaritaine l’a si bien faite, à entrer véritablement en relation avec Jésus pour écouter tout ce qu’il veut nous dire. Ouvrons notre cœur à Jésus et retrouvons, en même temps, cette joie de vivre auprès de lui et avec les gens autour de nous…
Demandons à Jésus de nous aider à lui ouvrir notre cœur pour que nous puissions toujours plus l’écouter…
fr René

Homélie du Père François-Emmanuel