Évangile commenté

Mercredi, le 20 mai 2020

Mercredi de la 6e semaine du Temps Pascal
(20 mai 2020)

Lecture du jour 

Commentaire

Dans l’enseignement très profond que Jésus donne à ses apôtres après le repas de la sainte Cène, où Il a donné son Corps en nourriture comme le Pain vivant et son sang comme la vraie boisson, Jésus fait à ses disciples, par cinq fois, la promesse du don de l’Esprit-Saint.

Dans chacune de ces promesses, Jésus nous donne une lumière sur la personne de l’Esprit-Saint et sa mission auprès de nous et pour nous.

Dans la parole que nous recevons aujourd’hui, Jésus nous promet l’assistance de l’Esprit-Saint par rapport à la vérité, et à la croissance dans la découverte progressive de celle-ci, selon ce que nous sommes capables de porter. Puisque l’Esprit du Père et de Jésus « nous conduit dans la vérité toute entière », nous devons apprendre à désirer connaître cette vérité, et pour cela d’en vivre concrètement dans notre vie quotidienne, que cette vérité soit aussi la lumière qui éclaire nos choix profonds.

En choisissant de recevoir le don de Dieu qu’est l’Esprit de Dieu, l’esprit de vérité, nous resterons fidèles aux commandements de Jésus et nous vivrons alors de Son amour pour nous, mais aussi de l’amour du Père pour Jésus et de leur amour mutuel qu’est la personne de l’Esprit-Saint. Notre vie ainsi s’accomplit dans le mystère de la très sainte Trinité.

L’Esprit-Saint a aussi la mission de nous faire vivre des paroles et de l’amour de Jésus, qui lui-même nous introduit dans la vérité et l’amour du Père. De la même manière qu’après l’Annonciation, Marie vit du don de chacune des personnes du mystère de la Très Sainte Trinité qui vient de lui être annoncé, nous sommes invités à recevoir et à vivre du don de chacune des personnes de la Très Sainte Trinité en accueillant la vérité de Dieu et son Amour.

Frère Jean-Joseph

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

 

Contenu similaire