Évangile commenté

Octave de Pâques – Samedi 18 avril 2020

Samedi dans l’Octave de Pâques

Lecture pour Vendredi dans l’Octave de Pâques

Commentaire:

Qui aurait pu croire que Marie Madeleine fut la première à voir Jésus ressuscité ? Elle que Jésus avait libéré de 7 démons ? C’est pourtant elle que Jésus a choisi. Peut-être parce qu’elle a montré beaucoup d’amour et qu’elle a été libéré par Jésus.

Les disciples de Jésus ont eu du mal à croire en la résurrection. Avant de les envoyer en mission pour annoncer la bonne nouvelle, il a voulu qu’ils fassent un acte de foi : ils devaient croire le témoignage de Marie Madeleine et des disciples d’Emmaüs.

Ils s’arrêtaient à des raisonnements. Leur cœur était endurci et il ne voulait pas recevoir le témoignage de celle qui l’avait vu ressuscité. C’est pourquoi il leur reproche leur manque de foi.

Jésus a multiplié les apparitions pour aider ses disciples à croire. Et à chaque fois il leur demande de témoigner de ce qu’ils ont vu. C’est grâce à leur témoignage que croyons encore aujourd’hui.

Jésus nous dit à nous aussi : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. »  Alors peu importe que nous soyons instruits ou pas, annonçons la bonne nouvelle. Pierre et Jean, nous dit les Actes des Apôtres, « était des hommes sans culture et de simples particuliers, » et ils parlaient avec assurance.

Et il nous faut annoncer la résurrection à toute la création c’est-à-dire aux plus proches comme à ceux qui sont le plus loin, aux périphéries, comme aime le dire le pape François. Et ce n’est pas forcément loin de chez nous mais à ceux qui ont besoin d’entendre une parole d’espérance, une parole de vie : « Le Christ est vivant, il est ressuscité. Alléluia ! »

Fr François Emmanuel

Contenu similaire