Évangile commenté

Evangile du Dimanche 10 mai 2020

5e Dimanche du Temps Pascal
(10 mai 2020)

Lecture du jour 

Commentaire

Cet Évangile nous montre Jésus dans son « départ » vers le Père, et ce « départ » accomplit toute son œuvre qui est l’œuvre commune du Père et du Fils, ce Fils que le Père a envoyé dans le monde pour nous sauver en faisant de nous ses fils et filles d’adoption.

Alors « qui me voit, voit le père » peut dire Jésus parce que par lui, avec lui et en lui nous sommes en communion avec notre Père qui est aux Cieux. Et cette communion, œuvre du Père et du Fils, elle procède de ce que Jésus nous a donné sa vie en mourant d’amour pour nous sur la croix. Alors croire en lui, c’est participer de son œuvre de Salut, œuvre de grâce et de sainteté. Jésus a tout accompli, de ce qui était le dessein de miséricorde et de vie nouvelle de la part du Père pour chacun de nous.

Et pourtant il nous dit : « Amen, amen je vous le dit : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père. » Comment comprendre ? Ce départ vers le Père accomplit tout ce que le Père a pensé pour nous. Mais reste quand même à le réaliser dans le temps de l’histoire humaine, et c’est toute l’œuvre de l’Evangélisation qui passe par la prière, la douceur la patience et la pauvreté de l’Eglise afin que le nombre des élus soient au complet dans le Royaume de notre Père qui est aux Cieux « quand tout sera soumis au Christ qui remettra son pouvoir à Dieu le Père. »

Que nous soyons des missionnaires de la Bonne Nouvelle du Salut et de la Vie éternelle, Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie. Passons par lui pour vivre, aimer, connaître la louange et enfanter le Règne de Dieu, Règne de justice et de paix, de consolation et de sainteté.

fr Jean-Gérard

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

 

Contenu similaire