Évangile commenté

Evangile du Mercredi 13 mai 2020

Mercredi de la 5e semaine du Temps Pascal
(13 mai 2020)

Lecture du jour 

Commentaire

« De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. » Nous avons tous besoin de Jésus mais en même temps nous l’oublions peut-être un peu trop souvent. Nous nous pensons capable de faire les choses tout seul. Nous pensons même quelques fois, que Dieu a de la chance de nous avoir. Et pourtant c’est bien le contraire qui se passe. C’est nous qui avons de la chance d’avoir Jésus tout près de nous. Sans lui nous sommes capables que de peu de choses. C’est lui qui fait toujours le plus gros du travail lorsque nous faisons le bien autour de nous. Et Il le fait toujours le plus discrètement possible. Il veut que nous soyons toujours en avant. Tout comme la vigne est caché par les sarments, Jésus reste toujours caché dernière nous pour nous donner l’impulsion que nous avons besoin à chaque moment. C’est Jésus lui-même qui nous aide et non le contraire. Prions-le de nous aider à ne pas penser que nous sommes capables de tout faire sans lui et de le chercher dans tout ce que nous faisons…

En même temps, aujourd’hui, c’est la fête de Notre-Dame de Fatima. C’est encore un merveilleux cadeau que Jésus nous a donné en nous donnant sa mère. Elle est là, elle est toujours là pour nous conduire à Jésus. Comme le disait si bien saint Louis Grignon de Montfort ; « quand nous disons ‘Marie’, Marie dit ‘Jésus’ »…

Fr René

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

 

Contenu similaire