Évangile commenté

Evangile du Jeudi 14 mai 2020

Fête de saint Matthias
(14 mai 2020)

Lecture du jour 

Commentaire

Nous fêtons aujourd’hui saint Matthias. Cet apôtre a su tout quitter pour suivre le Christ et être son témoin. Il nous invite nous aussi à faire de même : quitter l’homme ancien pour l’homme nouveau, être témoin de la résurrection du Christ pour notre monde.

Nous pouvons donc à sa suite nous demander si nous sommes de véritables témoins du Christ mais surtout comment l’être. Nous avons une réponse à cette dernière question dans l’évangile du jour. En effet Jésus nous invite à nous aimer les uns les autres. Cela est le cœur de cet évangile, comme un refrain tout au long des paroles de Jésus.

Il est difficile d’aimer l’autre c’est-à-dire de le recevoir avec ses qualités et ses fragilités. Jésus nous montre que cela ne sera pas possible si tout d’abord nous ne l’aimons pas lui-même, si nous ne demeurons pas dans son amour. Il va même plus loin en nous disant que cela est à l’exemple de lui-même qui demeure dans l’amour de son Père.

Pour nous aimer les uns les autres comme nous y engage Jésus il nous faut nous recevoir de sa part ou, en quelque sorte, comme « un autre Christ ». Saint Benoît dans sa règle de vie, toute imprégnée des conseils évangéliques, invite le moine à recevoir l’hôte qui vient au monastère comme le Christ en personne ou tout au moins de la part du Christ. Nous aussi nous sommes invités à faire de même pour être ces témoins que Jésus attend que nous soyons.

Jésus nous dit bien qu’il n’y a pas de plus grand commandement que celui de s’aimer les uns les autres. En cette fête de saint Matthias demandons lui de nous aider à savoir répondre, comme il a su le faire, à ce grand commandement de Jésus : aimez- vous les uns les autres.

Fr. Benoît-Etienne

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

 

Contenu similaire