Évangile commenté

Evangile du Vendredi 17 avril 2020 – Octave de Pâques

Vendredi dans l’Octave de Pâques

Lecture pour Vendredi dans l’Octave de Pâques

Commentaire:

Enfin quoi ?  Marie Madeleine à bien rapporté aux apôtres sa rencontre avec Jésus…  Pierre et Jean ont bien couru au tombeau. Au sujet de Jean : « il vit, il crut… » Toujours dans l’Évangile de saint Jean, au chapitre 20, y est rapportée l’apparition de Jésus aux disciples sur qui il souffle : « Recevez l’Esprit Saint… » Il est revenu encore huit jours plus tard, pour Thomas qui est, selon St Thomas d’Aquin, un « Abîme d’incrédulité »  Et Jésus à Thomas : « Parce que tu me vois tu crois. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru… » Cela fait trois ans qu’ils sont avec Jésus, ils sont témoins de la résurrection mais…

Au bord du lac de Tibériade, à la fin du jour…   Pierre dit : « Je m’en vais pêcher ». Malheureux ! Ce sont des hommes et non plus des poissons que tu dois pêcher … C’est ta vie passée cela ; à jamais révolue ! Jean le disciple bien-aimé, son frère et quelques autres ;  les voilà tous partis à la pêche et, toute la nuit, ils ont jeté leurs filets sans rien prendre…

Troisième apparition de Jésus. Il est là, au bord du lac mais ses disciples peinent à le reconnaître. Il leur faut une pêche miraculeuse, un filet plein de poisson pour qu’ils se réveillent enfin… Jésus est là, le repas est prêt… Il y a là une dimension Eucharistique. Les disciples sont comblés, dans l’action de grâce. Ont-ils oubliés qu’il y a seulement quelques heures, gagnés par la lassitude, ils en étaient revenus à leur ancienne vie ?  Comme les disciples du Christ, nous sommes tous un peu amnésiques en ce qui regarde les grâces reçues personnellement. C’est vraiment un lieu de combat spirituel : arriver à faire mémoire de notre propre histoire du salut, de la miséricorde de Dieu à notre égard. Notre cœur ainsi peut s’ouvrir pour accueillir l’Esprit, le Consolateur, afin de suivre le Christ jusqu’au bout… Dieu est patient. Il l’a été avec les apôtres, si lents à croire, si prompts à la régression dans le péché. Mais ils ont finalement donné leur vie pour le Christ.

Fr. Syméon

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

Contenu similaire