Évangile commenté

Evangile du Mercredi 22 avril 2020

Mercredi de la 2e semaine du Temps Pascal
(22 avril 2020)

Lecture du jour 

Commentaire:

« Celui qui fait le mal déteste la lumière » Voici une affirmation de Jésus qu’il ne faut pas prendre à la légère. Lorsque nous faisons le mal, nous nous cachons toujours de la lumière. Soit nous le faisons sans que personne ne sache que nous avons fait le mal ou soit que nous remettons la faute sur un autre. Personne n’aime faire le mal pour le mal, nous le faisons toujours en pensant le faire pour le bien. Même Satan pense faire le bien en faisant le mal. Satan ne cherche pas la vérité, il cherche seulement à avoir raison de croire ce qu’il croit. Il fait le mal pour que ce qu’il croit être la vérité soit la vérité. C’est en se repliant sur nous-mêmes, comme Satan le fait si bien, que nous nous égarons le plus souvent. Dieu est lumière et c’est en se tournant vers lui que nous voyons la vérité, la vérité dans toute sa splendeur. Il faut bien voir que la vérité ne vient pas d’abord de nous mais bien du réel. C’est en se tournant vers la réalité à travers la lumière de Dieu que nous pouvons vraiment voir le bien. Sans Dieu nous ne voyons pas vraiment le réel. Nous voyons qu’une certaine partie qui n’est qu’apparence. Ainsi moins que nous nous tournons vers Dieu moins que nous saisissons le réel et plus nous pouvons nous détourner de la vérité… Chercher la vérité c’est d’abord chercher la lumière de Dieu. Lumière qui nous éclaire et qui nous fait voir la réalité dans toute sa splendeur

Demandons à Jésus qu’il nous aide à toujours mieux voir sa lumière pour voir toujours mieux le bien que nous pouvons faire et de ne pas faire le mal que nous ne voyons pas sans lui.

fr René

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

Contenu similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.