Évangile commenté

Evangile du Samedi 25 avril 2020

Saint Marc, évangéliste
(25 avril 2020)

Lecture du jour 

Commentaire:

Nous fêtons l’évangéliste saint Marc, c’est pourquoi, nous avons aujourd’hui la lecture d’un passage de son évangile, qui fait suite à celui que nous avons lu le samedi de l’octave de Pâques.

Nos ne lirons donc pas la suite de l’évangile de saint Jean, qui nous racontait l’épisode de Jésus marchant sur la mer après la multiplication des pains. Il conviendra néanmoins de s’en souvenir lors du discours de Jésus à la synagogue de Nazareth sur le Pain de vie, que nous lirons la semaine prochaine.

Dans notre épisode, Jésus envoie ses apôtres en mission. Cette mission consiste essentiellement à proclamer la parole de Jésus et à baptiser les auditeurs afin qu’ils reçoivent le salut réalisé par Jésus dans sa passion, sa mort et sa résurrection.

Jésus, dans ses ultimes recommandations aux apôtres, insiste sur les signes qui accompagneront leur prédication. Comment recevoir cette insistance sur les signes, d’autant qu’ils semblent se faire plus rare aujourd’hui ? Est-ce un manque de foi de notre part ? Ce que ces signes veulent premièrement nous indiquer, au-delà de la matérialité de ceux-ci, qui a existé et qui existent encore à certains moments et dans certains lieux de l’histoire de l’Eglise, la victoire de l’amour de Dieu par le Christ Crucifié et Ressuscité sur le péché, les forces du mal sous leurs différentes formes. Ces signes manifestent l’émergence d’une vie nouvelle, et la confiance que les croyants peuvent avoir en Dieu.  Le croyant, assuré de la victoire du Christ sur le péché, la mort et le mal, notamment à travers ces signes,  peut ainsi remettre sa vie dans les mains de Dieu : « je vous exhorte donc, frères, par la miséricorde de Dieu, à offrir vos personnes en hostie vivante, sainte, agréable à Dieu » (Romains XII, 1).

Nous sommes donc invités à porter la Parole de la Bonne Nouvelle en toute confiance, et à vivre dans la lumière de cette victoire du Christ, en étant avec Lui des Victorieux, des Ressuscités.

fr Jean-Joseph

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

Contenu similaire