Évangile commenté

Evangile du Jeudi 28 mai 2020

Jeudi de la 7e semaine du Temps Pascal
(28 mai 2020)

Lecture du jour 

Commentaire

Il s’agit de la dernière prière de Jésus à son Père juste avant sa Passion, où il va réaliser toute l’œuvre de notre Salut, telle que le Père l’a voulu pour chacun de nous. Et cette œuvre nous le voyons dans cet Évangile ce n’est pas seulement que nous soyons guéris du mal par le pardon de nos péchés, que nous ressuscitions un jour comme lui Jésus est ressuscité à Pâques, mais aussi que nous participions à sa vie divine de Fils bien-aimé du Père, au point d’être un avec lui, fils et filles d’un même Père. Et cela se réalise en cette prière de part la volonté du Père qui livre son Fils entre nos mains pour y subir sa Passion et en cette volonté du Fils qui est de mourir d’Amour pour chacun de nous. Jésus a voulu nous rejoindre là où nous étions le plus malade pour nous guérir, où nous étions le plus pécheur pour nous sanctifier, et nous sanctifier au point d’être un avec lui. Alors s’éclaire cette prière de notre Seigneur : « Que tous soient un, comme toi Père, tu es en moi et moi en toi. »… « Je leur ai donné la Gloire que tu m’as donné, pour qu’ils soient un comme nous sommes un : moi en eux et toi en moi. » Dieu nous a créés à son image et à sa ressemblance et notre vocation humaine est divine, elle est de contempler la Gloire du Fils, « Père ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma Gloire »…et la justice du Père est que tout son Amour soit en nous : « Père juste, le monde ne t’as pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnus que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton Nom, et je le ferai connaître, pour que l’Amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi je sois en eux. »

Fr Jean-Gérard

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

 

Contenu similaire