Évangile commenté

Evangile du Dimanche 31 mai 2020

Pentecôte
(31 mai 2020)

Lecture du jour 

Commentaire

« Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient. » En ce temps si particulier où le principe de précaution prévaut, nous comprenons bien les disciples. Ils avaient peur. Qui d’entre nous ne serait pas gagné, dans la même situation, par cette peur de perdre la vie ?
« Jésus vint, et il était là au milieu d’eux ». Jésus vint… Ce n’est pas qu’il arrive, non, il est là. Pas devant eux ou à côté d’eux, non ; il est au milieu d’eux… Ils n’étaient pourtant pas réunis en son nom. Ils étaient unis par la peur. Jésus n’est pas au centre. Il est au milieu ; c’est-à-dire qu’il est à la portée de chacun. Chaque disciple peut l’approcher, toucher les saintes plaies qu’il leur présente.
« La paix soit avec vous » ! Lorsque la lumière est là, la paix est avec elle. La paix dans la communauté mais également de chacun avec soi-même et cela produit la joie.
Les disciples sont maintenant prêt, disposés d’une certaine manière, à entendre le Christ : « De même que le père l’a envoyé, moi aussi je vous envoie ». « Recevez l’Esprit Saint »
La joie occupe le centre de cet évangile. Elle est la conséquence de la venue de Jésus au milieu d’eux. Elle est également le socle, cette joie spirituelle, sur lequel repose la mission apostolique. Un saint triste est un triste saint…
C’est la joie de la présence. La grâce de la Pentecôte que nous fêtons aujourd’hui c’est la réception de l’Esprit Saint par les apôtres. L’Esprit Saint reçu, c’est la Foi renforcée en cette présence de Jésus qui nous accompagne tout au long de note pèlerinage sur la terre et cela jusqu’à la fin du monde.

Fr. Syméon

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

 

Contenu similaire