Évangile commenté

Evangile du Dimanche 7 juin 2020

Sainte Trinité
(7 juin 2020)

Lecture du jour 

Commentaire

« Dieu a tant aimé le monde »… Il s’agit là bien d’amour. La fête de la Sainte Trinité exalte la circulation d’amour entre les trois personnes divines qui en fait l’unité. Un seul Dieu en trois personnes. Le ciment est tel que de l’union des trois personnes nous en arrivons à l’unité complète. J’arrête là ma tentative d’explicitation théologique… Je n’ai de toutes les façons rien à envier aux plus grands théologiens d’hier et d’aujourd’hui qui, eux-mêmes, n’ont rien compris à cela… On raconte volontiers cette petite anecdote sur st Augustin qui, faisant les cent pas sur une plage d’Ostie, le port de Rome, avait l’ambition d’expliciter le mystère de la Sainte Trinité. Alors qu’il réfléchissait fort, il y avait là un enfant qui, inlassablement, un coquillage à la main faisait la navette entre le rivage et un petit trou dans le sable afin de le remplir d’eau. Devant l’insuccès de l’entreprise, st Augustin de s’exclamer : « mais, enfant, tu ne pourras jamais le remplir ce trou, même si tu y versais toute la mer Méditerranée » ! Il lui fût répondu par cet enfant qui était en fait un ange : « de même pour toi, Augustin, tu ne pourras jamais comprendre l’immensité du mystère de la Sainte Trinité dans ton intelligence qui est limitée… »
Voilà, tout comme moi, vous n’avez rien compris… C’est bien pour cela que le Père a envoyé son Fils unique, Jésus afin qu’à défaut de comprendre, nous croyons. Dieu ne nous prend pas pour des imbéciles mais c’est en croyant que peu à peu nous répondrons à l’amour infini de Dieu pour nous. En aimant nous comprendrons infiniment plus… T’aimer, te comprendre, Seigneur, c’est te regarder. Te regarder c’est sortir de soi et obtenir la vie éternelle.

Ne pas te regarder, c’est immanquablement se replier sur soi. C’est cela le jugement et la mort : rater sa cible, ne plus que se regarder soit même dans un terrible et mortifère face à face. Te regarder Seigneur Jésus, c’est accepter d’entrer dans le Saint des Saints, au sein même de la Sainte Trinité.

« Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l’amour, établis dans l’amour. Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur…
Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu». (St Paul aux Éphésiens 3,17-19)

Fr. Syméon

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

 

Contenu similaire