Évangile commenté

Evangile du Lundi 13 avril 2020 – Octave de Pâques

Lundi dans l’Octave de Pâques

Lecture pour Lundi dans l’Octave de Pâques
Commentaire…

«Elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples ». Comment ne pas être tiraillé entre la crainte et la joie à l’annonce d’une telle nouvelle ? Comment ne pas courir pour annoncer cette nouvelle aux disciples ? Lorsque nous sommes détenteur d’une nouvelle extraordinaire nous n’avons qu’une hâte c’est de la partager avec nos proches. Nous sommes invités nous aussi à courir annoncer au monde d’aujourd’hui cette bonne nouvelle pleine d’espérance : Christ est ressuscité ! Alléluia ! Il est vraiment ressuscité !

Alléluia ! Alléluia ! C’est par l’absence du tombeau que le Christ manifeste le mystère de sa résurrection, puis par ses apparitions à ses proches qu’il confirme qu’il est vraiment vivant avant de disparaître définitivement et de nous envoyer en mission : « allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée »
« soyez sans crainte » oui soyons sans crainte même si les événements de ces temps peuvent nous mettre dans la peur, soyons sans crainte car nous savons que Jésus est ressuscité, qu’il est vivant, qu’il est au milieu de nous. Nous sommes envoyés dire à notre monde si malade : non Dieu n’est pas mort, comme certains ont pu le dire ou le disent encore, mais il est réellement vivant ! Il est plus présent à l’homme que l’homme n’est présent à lui !

Saint Jean-Paul II disait un jour : « Dieu va très bien, c’est l’homme qui va mal ». C’est vrai l’homme va mal parce qu’il n’a plus foi en ce Dieu, en sa résurrection. Nous devons être témoins de cette résurrection aujourd’hui, vivre de cette résurrection pour le monde d’aujourd’hui. Soyons zélés comme ces femmes qui laissent tout pour annoncer cette bonne nouvelle : Christ est vivant. Comme ces gardes qui eux aussi vont rendre compte de ce qui s’est passé, ne nous laissons pas corrompre par notre monde qui refuse la réalité : « voici ce que vous direz… ». Mais au contraire osons dire : Christ est ressuscité ! Alléluia ! Il est vraiment ressuscité ! Alléluia ! Alléluia !

Fr. Benoît-Étienne

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

Contenu similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.