Évangile commenté

Evangile du Mercredi 15 avril 2020 – Octave de Pâques

Mercredi dans l’Octave de Pâques

Lecture pour Mercredi dans l’Octave de Pâques

Commentaire:

« Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël ». Comment ne pouvons-nous ne pas nous reconnaître dans ces deux disciples de Jésus marchant vers Emmaüs. Nous leur ressemblons tellement. Nous croyons tous en Jésus mais nous y croyons souvent mal. Ils aimaient Jésus et ils croyaient vraiment que Jésus était le messie mais ils y croyaient d’une mauvaise manière. Ils croyaient que Jésus était un messie temporel. Ils croyaient que Jésus était là pour les sauver de leur ennemi politique et non de leur véritable ennemi, celui qui peut vraiment les rendre malheureux pour l’éternité…

Nous aussi, nous voyons trop souvent Jésus comme un messie temporel qui va nous sauver par sa puissance de nos petits ennemis. Nous avons l’impression, en exagérant un peu, que Jésus va redresser le gouvernement sans nous convertir vraiment. Jésus ne change pas d’abord les autres, il nous change d’abord. C’est bien ce qu’il fait avec les disciples d’Emmaüs. Il change leur cœur. Jésus les écoute d’abord. Il écoute leur tristesse puis leur explique qu’ils ont tort d’être triste sans pourtant se révéler à eux. Il attend tout simplement que les disciples l’invitent chez eux, voire qu’ils l’invitent dans leur cœur, avant de se faire reconnaître… C’est peut-être à cela que nous devons être le plus attentif. Jésus se révèle à nous seulement si nous lui offrons une place dans notre cœur. Il est là près de nous mais il attend toujours que nous lui disions d’entrer avant d’entrer. Il est là près de nous à tout instant mais il entre seulement si nous l’invitons. Et lorsque nous l’invitons vraiment dans notre cœur, c’est là que nous changeons vraiment et que nous voyons non plus notre tristesse mais la joie de Dieu… N’ayons donc pas peur et invitons Jésus dans notre cœur. Il pourra ainsi se révéler à nous et nous faire encore plus participer à son amour…

fr René

À lire…

Pour vivre le dimanche sans l’Eucharistie

Contenu similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.